AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Beach please ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Bernie Bates

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 10/02/2017

MessageSujet: Beach please ...    Sam 11 Fév - 21:23

Le paysage était parfait. Digne d’une carte postale. Le bord de mer était balayé par un vent léger, agréable et rafraîchissant. Le soleil brillait et diffusait sa chaleur estivale à quiconque prenait le temps de s’allonger sur le sable. Bernie avait décidé de mettre de côté sa recherche d’appartement pour la journée et de profiter. Depuis six mois qu’elle était ici, à Akaroa, elle n’avait pas trouvé son futur petit coin de paradis. Il serait bientôt temps cependant, parce qu’une auberge de jeunesse n’était vraiment pas le lieu le plus propice pour élever un enfant. Et si tout se passait bien, la jeune femme recevrait bientôt un message ou un appel du médecin lui annonçant que l’insémination avait fonctionné, qu’elle allait être mère.

 Toute sa famille avait tenté de l’en dissuader, jugeant ce projet fou, insensé. Mais Bernadette savait qu’elle était prête. Elle avait un emploi stable, un revenu convenable et un capital conséquent de côté. Du point de vue monétaire, tout était parfait. Il lui manquait seulement un nouvel appartement, le dernier ayant été détruit à cause d’un incendie. Ah et un géniteur. C’est vrai que cette variable était le plus gros problème de la jeune femme. Elle ne savait pas si elle était trop difficile, trop caractérielle, mais aucun homme ne lui avait donné des raisons de croire qu’il serait un bon père pour son enfant. Alors elle avait décidé de vivre cette aventure par elle-même. C’était égoïste, puéril même selon sa mère. Mais elle était décidée. Ayant trouvé une clinique en Nouvelle-Zélande qui validerait son dossier à condition qu’elle quitte les Etats-Unis, la jeune blonde se lança. Elle avait fait changer sa nationalité, transférer ses affaires et son monde jusqu’à la péninsule de Banks.

 C’était fou, mais elle s’en fichait. Elle avait besoin de changer d’air. Ancienne mannequin et brièvement actrice, le monde du show business et des paillettes ne l’attirait plus. Il manquait de simplicité. Et accessoirement, trop d’ex se trouvaient là-bas, sans cesse sous ses yeux. Il lui fallait un nouveau départ. A 25 ans, elle l’avait trouvé à Akaroa, petite ville du bord de mer. Son téléphone sonna, couvrant le bruit des vagues.

« - Oui allô ?
- Bernie chérie, c’est maman ! lui répondit sa mère, presque joyeusement.
- Bonjour maman. Soupira en réponse la blonde.
- Oui bonjour. Bon, dis-moi, tu as les résultats ? Tu vas l’avoir ton môme en pipette ?
- Je vais bien merci et toi ?
- Est-ce que tu es enceinte oui ou non ?
- Je ne sais pas encore maman. Finit par capituler la jeune femme.
- D’accord. Bon, quand tu auras compris que tout ceci est voué à l’échec depuis le début, est-ce que tu comptes rentrer à la maison et ne pas dépenser ton argent dans des stupidités pareilles ? Ton père et moi on vient d’avoir une idée de placement génial et sûr. Un yacht. Le genre que tu pourras louer à loisir, sauf l’été, parce que …
- Au revoir maman. La coupa Bernie, furieuse. »

 Comme si ses nerfs n’étaient pas assez mis à rude épreuve, la harpie qui lui servait de mère venait encore lui reprocher la perte de son capital. Comme si elle était tenue de lui verser la moitié de ce qu’elle gagnait. Alors oui, c’est grâce à elle que la jeune femme avait commencé sa carrière à l’âge de 8 ans, qu’elle était aujourd’hui extrêmement riche et connue. Mais elle était aussi la raison de ses nombreuses visites chez un psy, ses crises de panique et de stress dues à la pression …

 Enfin, passons. Malgré ses défauts, sa mère n’était pas un monstre. Elle avait une façon particulière d’aimer sa fille, tout simplement. Reprenant sa lecture, Bernie se plongea à nouveau dans cette histoire irréelle mais tellement parfaite entre une amnésique accusée de meurtre et cet agent du FBI obligés de rester ensemble à cause d’une paire de menottes coincées. Au bout d’un moment, une ombre se dessina sur le haut des pages, lui indiquant la présence de quelqu’un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Beach please ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A little town north of you :: LIGHTS IN AKAROA :: La Plage-
Sauter vers: